Jack Lang et la fête de la musique

Contrairement à l'idée couramment admise, Jack Lang n'est pas le créateur de la Fête de la musique en 1982. Cette fête existait bien avant, puisque j'ai fait des enregistrements au cours de cette fête en... 1976, les 29 et 30 mai exactement. Le 29 j'enregistrais un concert d'orgue à Paris, le lendemain, Nagra en bandoulière, j'enregistrais des chorales dans les rues de Senlis puis un grand concert d'harmonie et choeurs dans la cathédrale de Senlis. Le soir, j'étais de retour à Paris pour enregistrer un groupe de folklore français Place Ste Catherine. Je joins ci-dessous 2 enregistrements de ces journées.
Ce n'est qu'en 1976 que j'ai pris connaissance de cette fête, mais elle existait avant, de manière plus confidentielle. Ensuite elle a continué jusqu'au moment où Jack Lang, devenu ministre, se l'attribue. Mais en 1976, il y avait beaucoup d'activités musicales en France, surtout classique, jazz et folklore, jouées par des amateurs. Par la suite - avec son institutionnalisation en 1982 - la variété industrielle s'en est emparée, et les vedettes en vogue ont remplacé - du moins dans les grandes villes-, les amateurs qui en faisaient tout le charme.

Pour exemple, téléchargez 2 enregistrements réalisés au cours de la Fête de la musique 1976 :


Début du Prélude, choral et fugue de César Franck, joué par l'organiste (amateur) Henry Deville dans la Chapelle Notre-Dame des Anges à Paris (rue de Vaugirard) le 29 mai 1976 fleche bouton


Ophelis anima par la chorale "A coeur joie" de Senlis, dans une rue de Senlis le 30 mai 1976 fleche  bouton